mardi 19 février 2013

Antiviral

Déjà, le blog change et évolue un peu, parce que je sentais qu'il ne me representais pas ou plus. Donc des petits changements (les liens sont passés en bas!) mais rien de terrible.
Et à cette occasion, je fais la copiteuse et je pique l'idée à Renard en faisant une rubrique Cinéma. Et une BD peut être aussi pq pas.
En tout cas, je commence par un coup de coeur(soyez gentiment indulgents c'est une mise en jambes)

ANTIVIRAL
écrit/réalisé par Brandon Cronenberg
Directeur photo, Karim Hussain


Le contexte : dans un futur visiblement pas très lointain, il exite des stars (idoles serait plus juste), qui n'existent oubliquement que comme incubateurs à maladies. Les fans achètent ensuite ses maladies et se les font injecter pour avoir une part de leur idole en eux.

Amateurs exclusifs d'action et de films à rythmes soutenus s'abstenir, tout ça est lent (pour une bonne raison), lent et puissant. La maladie oui, mais la décompostition de la maladie, surtout que c'est appuyé par la vie répetitive de Syd, le protagoniste.
Le jeu des acteurs, à l'image de la photo, est épuré et contrasté, minimaliste, calme et brutal.

 C'est un film qu'on adore ou qu'on deteste. Mais vraiment. On dit souvent ça, mais là j'ai l'impression que c'est vraiment vrai. C'est génial ou c'est de la merde. En gros, n'écoutez pas les critiques et faites vous votre propre avis. Mais à titre personnel, je n'avais pas pris une si grosse claque dans la gueule depuis longtemps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire